• Eva Braun, la maîtresse du "Fiancé de l'Allemagne"

    Eva Braun, la maîtresse du "Fiancé de l'Allemagne"

    Eva Braun, la maîtresse du "Fiancé de l'Allemagne"Il aura fallu attendre la fin de la guerre pour que le monde entier apprenne qu'Adolf HITLER avait épousé sa maîtresse Eva BRAUN dont peu connaissaient jusque-là l'existence. Il faut dire que le secret était bien gardé et que, même le rôle de Première Dame du Troisième Reich, était dévolu à l'une des autres favorites en titre du régime : Magda GOEBBELS. Celle dont on avait même fait en 1931 l'épouse mystique du Führer. Et si un journaliste avait tenté à un moment donné d'en savoir un peu plus sur cette prétendue maîtresse, il l'avait payé au prix fort puisqu'il avait été aussitôt déporté à Dachau. Ce qui explique que la jeune munichoise n'apparaissait jamais à Berlin aux côtés des dignitaires nazis. Mais, qui était donc cette secrétaire que l'on voyait souvent au Berghof avant le déclenchement des hostilités, un appareil de photo ou une caméra en main ? En dehors du fait qu'elle était surtout connue pour travailler chez HOFFMANN, le photographe munichois attitré du Führer, celui auquel on devait déjà toutes ces poses du dictateur qui faisaient le tour des médias à la fin des années vingt. C'est d'ailleurs chez HOFFMANN qu'Eva rencontrera "Monsieur WOLF" alors qu'elle n'était encore qu'une petite apprentie de dix-sept ans à peine et que celui-ci vivait une passion torride avec sa nièce Geli RAUBAL, ce qui lui laissait peu de temps pour sortir discrètement sa nouvelle conquête.

    Dans les films tournés par la jeune photographe munichoise et ses multiples photographies, les historiens ont depuis découvert des éléments leur permettant de mieux cerner ce qu'avait été le Berghof au moment de la splendeur nazie et qui étaient les familiers de la résidence montagnarde du dictateur nazi. Eva BRAUN leur aura donc laissé un témoignage de sa liaison avec "le Fiancé de l'Allemagne" et des films soigneusement conservés ainsi que des albums photos que sa soeur Gretl avait souhaité monnayer après la guerre, et qui se les fera enlever par un américain. Dans un ouvrage publié en 1968 chez Robert LAFFONT, le journaliste américain Nerin E. GUN, celui qui avait justement été déporté à Dachau, revient sur l'existence de cette maîtresse cachée, livrant même de précieux détails après avoir enquêté auprès des proches de la jeunette. Il est convaincu qu'Adolf HITLER, en fin manipulateur, se doutant déjà de ce qu'on dirait de lui après sa disparition, avait souhaité sur la fin laisser une image assez controversée de ce qu'il était en épousant Eva BRAUN. Surtout à un moment où il n'attendait plus rien de l'existence et où sa rupture de fiançailles avec l'Allemagne était déjà consommée depuis quelques mois.

    S'inspirant d'éléments filmés par Eva BRAUN, le reportage qui suit aide à mieux comprendre ce qu'aura été cette liaison sur fond d'un conflit resté comme le plus meurtrier.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :