• Adolf Hitler ou la face cachée d'un monstre adulé

    Face cachée d'un monstre aduléLes femmes lui trouvaient un pouvoir dont il abusera en parfait pervers narcissique. Elles ne seront pas les seules, puisqu'une grande quantité d'Allemands choisiront de le porter au pouvoir, hommes comme femmes refusant de voir qui il était en réalité. N'est-ce pas d'ailleurs un célèbre Allemand, le journaliste et écrivain Sebastian HAFFNER, qui avait choisi de fuir son pays en 1938, qui disait à son propos : "sa coiffure de souteneur, son élégance tapageuse, son accent sorti des faubourgs de Vienne, ses discours trop nombreux et trop longs qu'il accompagnait de gestes désordonnés d'épileptique, l'écume aux lèvres, le regard tout à tour fixe et vacillant... La plupart des gens qui l'acclamèrent au Sportpalaast de Berlin en 1930 auraient probablement évité de lui demander du feu dans la rue ! Mais déjà se montrait ici un phénomène étrange, celui de la fascination ! Je ne sais pas exactement,  écrit-il lorsqu'il évoque ce 30 janvier 1933 qui a vu son pays basculer vers l'horreur et les premières manchettes des journaux , quelle fut la première réaction générale... Je fus glacé de terreur. Certes, c'était dans l'air depuis longtemps. Il fallait s'y attendre. Et pourtant, c'était tellement irréel. Tellement incroyable, maintenant qu'on le voyait imprimé noir sur blanc : Hitler, chancelier ! L'espace d'un instant, je sentis presque physiquement l'odeur de sang et de boue qui flottait autour de cet homme. Je perçus quelque chose comme l'approche à la fois dangereuse et révulsante d'un animal prédateur - une grosse patte sale qui plaquait ses griffes acérées sur mon visage !"

    Certaines de ces femmes sous l'emprise de ce monstre, se suicideront ou tenteront de le faire, comme Eva BRAUN, Inge LEY devenue la femme de l'ivrogne nazi Robert LEY, le responsable du Front du Travail, sa nièce Geli RAUBAL ou quelques autres, incomprises d'un homme apparemment perverti qui se comportait également très mal dans la sphère privée. Comme certaines ont pu en témoigner, telle Rénate, 18 ans, qui confessera à sa mère, avant de se jeter dans le vide, qu'Adolf HITLER était dans l'intimité un être immonde et un dépravé de la pire espèce. Mimi, 17 ans, qui avait été entraînée dans d'obscures jeux érotiques par celui qui aimait à se faire appeler Herr Wolf (Mr Loup s'identifiant à un chef de meute) tentera de mettre fin à ses jours sans y parvenir. Suzy, 19 ans, elle, se pendra, parce que le futur Führer lui demandait lors de leurs relations sexuelles, sans cesse des choses nouvelles honteuses et qu'elle ne le supportait plus.

    Beaucoup de chercheurs ont essayé de trouver dans le comportement de cet homme qui n'était qu'un monstre, des signes pour expliquer les agissements dont il a été reconnu coupable. On s'appuie parfois sur une enfance cachée du futur Führer pour signaler qu'à 10 ans déjà, alors qu'il était enfant de coeur, et qu'il rêvait curieusement de devenir abbé, on le renverra du monastère de Lambach au prétexte que la gamin était indiscipliné et "amoral ". Des motifs d'exclusion récurrents qui justifieront d'autres renvois des écoles où il avait été admis. Pour son propre frère Aloïs, Adolf était déjà dans l'enfance le démon incarné, un gamin vaniteux, meneur, pleurnichard, poltron, quelqu'un de parfaitement insupportable qui lèvera même la main sur sa soeur Paula, fragilisant celle-ci puisqu'elle souffrira longtemps de dépression avant de décéder en 1960. Certains autres chercheurs évoqueront son attachement et celui de certains de ses disciples comme Heinrich HIMMLER pour l'ésotérisme et le satanisme.

    Ce film réalisé pour PLANETE passe au crible des éléments qui aujourd'hui, continuent d'interpeller sur cet homme destiné à rester pour l'éternité un monstre habité par le diable que la pape Pie XII avait tenté d'exorciser pour justement chasser le démon qui était en lui.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :