• 1938, une année de peur

    1938, une année de peur

    En 1938, le monde entier avait peur et les bruits de bottes se rapprochaient dangereusement. A tel point qu'en France, le 24 septembre, les réservistes seront même rappelés. On croira quelque temps encore (article du Figaro en tête d'article) que les accords de Munich signés le 30 septembre seraient respectés, avant que les nazis ne pénètrent en Tchécoslovaquie au printemps 1939, alors qu'ils avaient déjà exigé qu'on leur restitue les territoires occupés par les Sudètes quelques mois auparavant. C'est Winston CHURCHILL qui, se moquant de Neville CHAMBERLAIN à son retour d'Allemagne, avait vu juste quand il dira : Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur. Vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre ! En septembre effectivement, le 3, ce sera la guerre après l'envahissement de la Pologne par l'armée allemande. On sait aujourd'hui ce qui aura prévalu après la fausse attaque menée à Gleiwitz le 31 août par un prétendu quarteron de mercenaires nazis auxquels HEYDRICH, en charge de l'affaire, avait fait endosser un uniforme polonais compromettant susceptible d'impliquer la Pologne, et justifiant la colère d'un Adolf HITLER prétendument outré le 1er septembre au matin.   

    Les images d'archives de la Gaumont diffusées ci-dessous donnent une idée de l'évolution au fil des mois de ce climat où prévalait un certain jeu de dupes.

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :