• Le complot des généraux de la Wehrmacht. Ils témoignent

    Le complot des généraux de la Wehrmacht. Ils témoignent Guidé par une idéologie aux portes de la démence, Adolf HITLER n'avait que faire des opinions de ses généraux d'armée. Et les sous-officiers ou ceux qui, en majorité, auraient pu s'opposer à ses visées hégémoniques et à cette conquête d'espace vital qu'il s'était fixé, sont restés obéissants et peu disposés à contester quoi que ce soit. En haut lieu, il faudra attendre l'automne 1941 et les premiers revers de l'hiver 1941/42 à l'est pour qu'on assiste à une réelle prise de conscience de certains officiers de la Wehrmacht qui ne souhaitaient plus être associés à l'élimination de certaines populations et de Juifs ! Avec, pour certains autres, comme le général von TRESKOW (ci-contre) l'émergence d'une envie, celle que l'on se débarrasse d'Adolf HITLER lui-même et de ses envies de continuer à envoyer inutilement des hommes à la mort. 

    Certains hauts responsables  de l'armée, emprisonnés en Angleterre près de Londres à partir de l'été 1942 reviendront, sans se douter que leurs propos étaient enregistrés à leur insu par les services secrets anglais du MI 19, sur ce qui avait nécessité de leur part d'opter parfois pour des positions extrêmement limites au plan de la déontologie.

    Le film qui suit évoque quelles auront été ces confessions.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :