• La reproduction nazie, l'un des dossiers secrets les mieux gardés

    Heinrich Himmler, le spécialiste de la reproduction nazieEn grand spécialiste de la reproduction de gallinacés, l'ancien agronome Heinrich HIMMLER, qui est également l'un des "Pères de la chambre à gaz" s'était convaincu qu'un mâle pouvait féconder plusieurs femelles. Et puisque le grand propagandiste qu'était le maniaco-dépressif Joseph GOEBBELS était chargé d'œuvrer pour que les Allemandes fassent davantage d'enfants, il était clair que cette idée de Lebensborn, ou génération presque spontanée, ne pouvait que voir le jour. Pouvoir créer une "race supérieure de germains nordiques", c'était une idée qui ne pouvait germer que dans l'esprit d'un homme assez "dérangé" comme l'était celui d'Heinrich HIMMLER. Pour cela, les SS ouvriront une dizaine de maternités très particulières ou Fontaines de vie, où, après une "sélection raciale", des femmes, enceintes d'un SS ou d'un soldat allemand, pourront y accoucher d'enfants "parfaits", blonds, aux yeux bleus, symboles d'une race dominante susceptible de pouvoir mettre le monde à genoux.

    L'un de ces lieux de fécondation a récemment été retrouvé en France. A Lamorlaye très exactement, à proximité de la forêt de Chantilly où une maternité de luxe d'un type assez spécial avait été créée placée sous la garde de SS et où des femmes venaient offrir leur enfant à naître au Führer, acceptant d'être fécondées par de jeunes mâles aux idées, hélas, souvent dérangées. Créée dans une ancienne résidence appartenant à des chocolatiers où l'on avait su fabriquer d'excellentes friandises, il faut bien reconnaître que l'on ne manquait pas d'idées chez des nazis prêts à tout pour changer le monde. Adolf HITLER, lui-même, bien qu'opposé à tout métissage et qui voulait autour de lui un peuple de surhommes, n'avait pas exclu de créer sa propre race de chiens d'attaque en tentant de favoriser le croisement de chiens bergers avec des loups. A un moment où le clônage de brebis et de quelques autres espèces est devenu coutumier au sein des espaces de recherche génétique, on ne peut s'empêcher d'éprouver un frisson d'effroi en pensant à ce que cette "bandes de tarés" aurait pu mettre en place si ces recherches avaient abouti cinquante ans plus tôt. On l'a décidément échappé belle !

    Le film consacré à l'un des dossiers secrets nazis les mieux gardés a été réalisé qui aide à comprendre.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :