• Julius Hallervorden, l'assassin de malades mentaux

    Julius Hallervorden, l'assassin des malades mentauxEn 1939, sous couvert des autorités en place en Allemagne et de l'application d'un plan dit plan T4, des médecins ont participé à la mort de leurs propres patients. 70 000 handicapés en seront victimes. A l'évidence, un chercheur, le docteur Julius HALLERVORDEN a participé après l'adoption d'un plan T4 à l'assassinat de malades mentaux.

    HALLERVORDEN avait 50 ans lors de l'accession d'HITLER au pouvoir et ses recherches en avaient fait un neurologue de tout premier plan. La stérilisation d'une grande partie de ces malades sera tout d'abord préconisée avant que la monstruosité ne se poursuive ensuite, ouvrant droit à tous les abus possibles et inimaginables. On en arrivera même à préparer l'opinion avec une propagande habile prévoyant même le recours aux enfants GOEBBELS. Après la rencontre du neurologue avec un autre chercheur nazi du nom de HEINZE, un pédopsychiatre qui dirigeait une unité importante de recherches, les éliminations commenceront à l'appui de ce "fameux plan T4". Un programme auquel s'associera étroitement Julius HALLERVORDEN qui ne sera pourtant pas inquiété après la guerre alors que MENGELE et Karl BRANDT, l'un des médecins d'HITLER y seront condamnés à mort. Prévu pour assister en 1953 à un important congrès à Lisbonne, son implication nazie finira cependant par le rattraper et il sera contraint d'annuler sa participation. Il mourra en 1965 à l'âge de 83 ans.

    Le films ci-dessous revient sur cette implication d'HALLERVORDEN à ces assassinats.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :