• 1940... Une manipulation du peuple allemand, essentielle

    1940... Une manipulation du peuple allemand essentiellePropagandiste lui-même, HITLER a pu compter avec Joseph GOEBBELS (ci-contre) sur un ministre satanique au cynisme extraordinaire. Tout était mis en oeuvre pour marquer la conscience collective et faire en sorte que les images d'actualité régulièrement projetées frappent les esprits d'un peuple dont la confiance en son Führer était déjà bien ancrée. Une mise en scène extraordinaire et maléfique comme l'a été la signature de la nouvelle armistice en juin 1940 dans le célèbre wagon de la clairière de Rethondes ! On avait beau être d'accord pour conclure une cessation des hostilités, mais pas à n'importe quel prix, et ce symbole de l'humiliation de 1918 vécue par la grande Allemagne de Guillaume II n'était-ce pas l'endroit rêvé pour afficher la toute puissance de l'état nazi face à une armée française passablement désorganisée et sans âme ? Un véritable lavage de cerveau organisé par un homme soucieux d'avilir la terre entière et que l'on prend aujourd'hui pour un dangereux pervers narcissique.

    4 000 journalistes, 15 000 propagandistes, des moyens colossaux pour manipuler plus efficacement les masses et travailler à la persuasion en utilisant au besoin la désinformation... Les Allemands ont longtemps gagné la guerre des images, n'hésitant pas à faire retourner certaines scènes spectaculaires d'assaut à des figurants pour valoriser encore plus les succès obtenus par leur armée. Il ne fallait montrer que ce qui était valorisant et susceptible d'endormir le peuple et lui faire croire que l'Allemagne était invincible. Il fallait faire croire. Les Alliés se souviendront de cette leçon d'efficacité puisque, à leur tour, ils l'exploiteront dès 1944, montrant un ennemi défait qui n'avait plus rien de commun avec celle invincible de 1940.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :