• L'O.A.S et des attentats qui auront marqué l'opinion

    L'O.A.S et des attentats qui auront marqué l'opinion

    L'O.A.S et des attentats qui auront marqué l'opinionC'était un 7 Février et peu de ceux qui ont traversé cette époque et l'année 1962 l'ont oublié car cet attentat de l'O.A.S était particulièrement horrible. Créée en février 1961 par Jean-Jacques SUSINI et Pierre LAGAILLARDE pour défendre la présence française en Algérie, l'Organisation de l'Armée Secrète (O.A.S) a, il est vrai longtemps illustré le terrorisme dans ce qu'il a de plus effrayant et bien avant que survienne le climat que nous avons à supporter actuellement. Cinquante-huit ans plus tard, il reste des images de ce 7 février, comme celle de la petite Delphine RENARD (ci-dessus). Agée d'un peu plus de quatre ans, la fillette sera profondément mutilée dans l'appartement qu'elle occupait à Boulogne-Billancourt avec ses parents par l'explosion d'une charge de plastic, alors que la bombe visait son voisin le ministre André MALRAUX et l'appartement qu'il louait chez les parents de la petite. Mais le ministre s'était absenté au moment de la déflagration, certains prétendant qu'il avait été informé de ce qui l'attendait. Quand son père ramassera sa fillette, son visage est en sang, ses yeux criblés d’éclats ; elle lui dira : Papa, j’ai des grains de sable dans les yeux et ces grains de sable-là vont bouleverser la France. Alors qu'elle jouait dans sa chambre et qu'elle s'apprêtait à gagner l'école maternelle ce 7 février 1962, des éclats de verre déchireront en effet l’œil droit de la fillette et son calvaire indignera une France bouleversée et profondément choquée par les images de cette gamine qui, après avoir perdu un œil en 1988 puis la vue quelques années plus tard, devra longtemps lutter et subir des opérations de chirurgie réparatrice aux Etats-Unis pour s'en sortir. Sans pour autant qu'André MALRAUX se manifeste auprès de sa famille, à laquelle il était pourtant lié d'amitié, ni qu'il se préoccupe de sa lutte pour la survie et de sa convalescence. Le premier hôpital sollicité ne souhaitant pas l'accueillir convaincu qu'elle allait mourir, Delphine sera dirigée vers l'Hôpital Cochin où des chirurgiens lui sauveront la vie mais sans pouvoir entreprendre d'interventions de chirurgie réparatrice, faute de moyens. 

    Une fois aveugle, elle devra apprendre le braille et l’utilisation d’un ordinateur avec un logiciel de synthèse vocale afin de pouvoir lire et écrire, mais tout cet apprentissage lui prendra beaucoup de temps. Delphine RENARD, après de brillantes études supérieures à Sciences-Po, avoir préparé l'ENA et avoir failli devenir critique d'art contemporain, est devenue psychanalyste et elle revenue depuis dans Tu choisiras la vie, un ouvrage sur le traumatisme qu'elle a subi enfant. Pourtant cette guerre d'Algérie cause indirecte de cette mutilation dont elle a été la victime ne l'a pas intéressée les premiers temps. Le fait d'être devenue non-voyante il y a une trentaine d'années, lui a donné le sentiment de vivre un second traumatisme, mais ce qui a été dur pour elle aura été de ressentir l'angoisse et le désespoir de ses parents au fur et à mesure des épreuves traversées. Sa mère ne s'en remettra jamais. Elle dira que la condamnation le 7 avril 1962 de l'un des responsables de l'OAS, elle la percevra comme une victoire personnelle. Elle dit aussi se sentir particulièrement redevable envers les neuf personnes massacrées par la police de PAPON au métro Charonne, le 8 février 1962, alors qu’ils manifestaient pour la paix en Algérie et clamaient leur indignation contre les méthodes de l’OAS, au lendemain de l’attentat où elle avait été grièvement blessée. En revanche, elle sera choquée par le fait que d’anciens factieux et criminels de l’OAS titulaires de pensions aient pu être depuis cette horrible journée de février 1961 nommés ou promus dans l’Ordre national de la Légion d’honneur : Michel ALIBERT par Jacques CHIRAC en 2006 ; Gérard BAUDRY, Jean-François COLLIN et Hélie DENOIX de SAINT-MARC par Nicolas SARKOZY. Jean-François COLLIN qui s'acharnait à entretenir de la haine sera néanmoins exclu de l'ordre en 2013. Au vu de ces distinctions choquantes, il y a décidément des choses qu'on a du mal à comprendre.

    En janvier 2015, après l'attentat du Bataclan à Paris, elle se manifestera par une lettre que reproduit Mediapart où son émotion est visible. 

    Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :