• Wewelsburg ou le repaire de la monstruosité nazie

    Wewelsburg ou le château de la monstruosité

    L'un des plus grands criminels de l'histoire, le dénommé Heinrich HIMMLER s'était mis en tête de faire de ce château de Wewelsburg (ci-dessus) en Westphalie, qu'il s'était approprié à des conditions intéressantes en 1934, un endroit où pourraient être célébrés des rites et ordonnés des guerriers qui avaient accepté de faire partie d'une chevalerie aux objectifs inavouables. Attribué à l'ordre des SS il était comparable à ces anciens burgs teutoniques d'antan. Flanqué de trois tours médiévales, il deviendra aussi le lieu où, autour du concept de l'Ahnenerbe créé en juillet 1935, un terme traduisible par recherche sur l'héritage ancestral, on pourra travailler sur un patrimoine mythique et sur cette pseudo descendance aryenne si chère au maître des lieux. De ce château, on lancera des fouilles dans des régions aussi éloignées que la région Cathare en France ou le Tibet destinées à recenser le patrimoine génétique revendiqué par les Aryens, une race créée de toutes pièces par les nazis ou pour entrer en possession de vestiges sacrés comme le Graal, symbole de la puissance avec une lance sacrée qu'Adolf HITLER parviendra à enlever aux Autrichiens en 1938 pour la verser au patrimoine du Reich.

    Le centre de recherche abrité par le château comptait 137 savants et 82 techniciens. La mission que leur avait assignée HIMMLER était de pouvoir supplanter l'influence qu'avait Alfred ROSENBERG, un autre dignitaire nazi dans les milieux culturels. Le but de l’Ahnenerbe de son directeur Wolfram SIEVERS était aussi de mettre à jour et de compléter des thèses racistes remontant au 19ème siècle. Sans doute s'était-on convaincu qu’après plus de mille ans de dictature spirituelle du judéo-christianisme sur l’Europe, il fallait tout réinventer, voire tout réécrire en vue de créer cette nouvelle religion nazie qui devait supplanter toutes les autres. On sait aujourd'hui, pour y avoir retrouvé nombre de documents et de vestiges, que le château de Wewelsburg abritait au sein de l'Ahnenerbe une élite mystique qui obéissait à un certain nombre de rituels s'inspirant de la mythologie païenne de temps anciens. Ce château qu'HIMMLER avait voulu détruire le 30 mars 1945, craignant déjà une issue fatale pour le grand Reich dont il faisait partie, réussira cependant à échapper à la destruction. Architecte de "la solution finale", le Reichsführer SS avait sans doute prévu de faire disparaître tout ce qui aurait pu être compromettant si les Alliés étaient parvenus à s'en saisir et, probablement, un quantité importante d'oeuvres d'art qui avaient été volées dans des territoires occupés. 

    Mais que se passait-il dans ce château de Welwelsburg dont le Reichsführer SS HIMMLER avait fait aussi une académie de commandement de l'ordre noir qu'il avait créé en 1929 ? On y organisait des mariages et des baptêmes et on y faisait également des expériences abominables sur des êtres humains en y sacrifiant parfois de jeunes enfants, voire des nourrissons. Transformé progressivement à partir de 1935 grâce à l'appoint d'une main d'oeuvre de déportés venus d'un camp de concentration proche, l'endroit devait devenir une sorte de Vatican du Troisième Reich dès la fin de la guerre et la victoire nazie. C'est du moins le but que poursuivait Heinrich HIMMLER pour lequel Wewelsburg était devenu un véritable terrain de jeux.

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :