• Roland Freisler, le magistrat nazi qui ne savait qu'aboyer

    Roland Freisler, le chien SS qui aboyait...

    Roland FREISLER était l'incarnation du mal, un carriériste qui savait s'adapter aux circonstances, quelles qu'elles soient. De l'homme, il ne reste aujourd'hui que cette voix ordurière traitant les présumés coupables de batards, de véritables aboiements censée "casser" les quelques condamnés qu'il avait pour mission d'envoyer à la mort en qualité de Président magistrat de la Cour du Peuple. C'était, dira-t-on, un sadique qui aimait voir trembler devant lui ceux qu'il prenait plaisir à humilier en les rabaissant plus bas que terre. Symbole du dévoiement de la justice sous le Reich hitlérien, Roland FREISLER est toujours considéré comme un juge cynique et machiavélique, orfèvre de procès truqués et surtout comme un serviteur infaillible de la machine de mort nazie.

    Sympathisant bolchévique à son retour du front en 1918, une tache dans le curriculum vitae de cet infréquentable individu, il sera d'abord avocat à Karlsbad. Devenu magistrat peu avant l'arrivée des nazis au pouvoir, et avoir adhéré au NSDAP dès 1925, il avait un temps espéré devenir ministre du Reich en charge de la Justice. Il sera finalement secrétaire d'Etat du pouvoir nazi et deviendra l'un des acteurs essentiels du nouveau Tribunal du Peuple chargé de juger les opposants au régime national-socialiste en 1942. Il en condamnera 2.600 à mort. En qualité de président de ce tribunal, il enverra la jeune étudiante résistante Sophie SCHOLL à la décapitation pour avoir inondé de tracts jugés subversifs l'université dans laquelle elle étudiait. Il aura aussi la charge des conjurés coupables d'avoir le 20 juillet 1944 attenté à la vie du Führer dans sa tanière de la Wolfsshanze en Pologne. Le 2 février 1945, alors qu'il sortait du Tribunal du Peuple, il sera tué dans un bombardement allié. Son épouse, sans doute soucieuse de se démarquer définitivement de lui, renoncera à porter son nom à la fin de la guerre.

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :