• Phil Spector... La chute d'un producteur de génie

    Le crime de Phil Spector, le faiseur de tubes

    Le crime de Phil Spector, le faiseur de tubesQui n'a pas, au moins une fois, entendu parler du producteur Phil SPECTOR ? Car après avoir tenté de s'imposer comme chanteur et fondé un groupe en 1957, les TEDDY BEARS, après avoir décroché un premier tube s'inspirant de l'épitaphe copié sur la tombe de son père : To know him was to love him, il avait aidé les plus grands de la pop music en produisant leurs tubes, passant des RONETTES et Tina TURNER aux BEATLES et aux RIGHTEOUS BROTHERS, deux chanteurs blancs qui chantaient comme des noirs ! Tout le monde finira d'ailleurs au début des années soixante par se précipiter pour enregistrer avec lui. Ses atouts et ce qui le distinguait des autres, c'était de savoir tout de suite ce qui allait devenir un tube et d'être aussi à l'avant-garde des techniques du son, en donnant à entendre aux gens ce qu'ils voulaient entendre et en le retraitant dans des chambres d'écho, ce qui avait pour effet de démultiplier les effets obtenus ! Une sorte de génie, millionnaire à vingt ans ! Impertinent dans ses choix, il arrivait à faire d'un son un son riche et profond qui passait très bien en radio. Millionnaire, il aurait pu terminer en apothéose après une trentaine d'années au sommet, mais en devenant autoritaire et capricieux et en donnant des ordres avec un pistolet à la main, il a fini par éloigner tous ceux qu'il avait attirés et avec lesquels il travaillait encore. Son épouse la Cubaine Ronnie la première, Ronnie dont il se séparera en 1973. Ce producteur qui se disait être atteint de bipolarité en était arrivé à tyranniser ses propres enfants, s'est-il enfermé dans son monde à lui en perdant complètement les pédales et en pointant le pistolet qui ne le quittait plus sur tous ceux qui le contrariaient ? Devenu quelqu'un de passionné par les armes, c'est bien possible. Mais cela lui sera préjudiciable puisque ses cinq dernières compagnes témoigneront contre lui durant un procès devenu le plus cher de l'histoire judiciaire américaine.

    Car c'est en effet pour un tout autre fait que ce producteur est resté célèbre et surtout pour un meurtre justifiant un procès, celui de la troublante Lana CLARKSON (ci-dessus) un ancien mannequin qui sera retrouvée morte à son domicile le 2 février 2003 et qu'il accusera pour se défendre d'avoir voulu se suicider à son domicile ! La jeune femme qui n'avait jusque-là pas eu spécialement de chance travaillait au moment des faits comme escort girl et comme hôtesse dans un club, le House of blues, et cette rencontre avec ce magnat de la technique du son aurait pu lui permettre de se faire enfin une place plus enviable que celle qu'elle avait à quarante ans à peine alors qu'elle était encore sémillante et que, fauchée, elle avait longtemps rêvé être une grande actrice. Mais c'était sans compter sur le fait que Phil SPECTOR était ce soir-là pas mal imbibé et qu'il a dû vouloir lui faire jouer un rôle qu'elle n'appréciait pas avec le secours d'une arme. Du moins si l'on en croit la version de l'accusation. Pour la défense de SPECTOR, on avancera d'autres éléments que ceux-là et le fait que névrosée, elle avait aperçu l'arme en entrant chez lui et qu'elle s'était ensuite donnée la mort. L'une de ses anciennes flirts qui avait dîné avec lui avant qu'il retrouve Lana, dira à charge qu'il avait beaucoup bu ce soir-là et qu'il avait commencé à dérailler. Peut-être aussi à flirter avec la jolie blonde qui après avoir d'abord refusé sa compagnie avait accepté de le raccompagner chez lui voyant qu'il était passablement éméché. Ce que confirmera Adriano DE SOUSA le chauffeur de la limousine, un Brésilien qui, attendant au volant de sa voiture que la jeune femme revienne, entendra soudain un coup de feu ! De l'avis de nombreux observateurs, il est vraisemblable que Phil SPECTOR n'avait pas accepté que la jeune femme se refuse à lui et qu'il s'était une fois de plus servi de son arme pour l'effaroucher. Il prétendra quant à lui qu'elle s'était dopée à la codéine et qu'elle avait bu trop de tequila. Alors, qui a raison ? Le célèbre producteur ou une amie de la jeune femme qui rapporte que Lana allait très mal la veille de sa mort et qu'elle avait menacé auprès d'elle de se suicider.

    Le crime de Phil Spector, le faiseur de tubesIl aura fallu plusieurs procès pour que le producteur de rock américain Phil SPECTOR soit reconnu coupable de meurtre dans cette affaire, alors qu'un non lieu avait surpris après le tout premier. Malgré la présence à ses côtés d'un avocat qui avait fait ses preuves et qui avait défendu l'acteur O.J SIMPSON mais dont il se séparera mécontent qu'il n'ait pu parvenir à convaincre le jury qui avait à le juger. Au terme de son premier procès six ans plus tôt, les jurés n'avaient effectivement pas réussi à se mettre d'accord. Peut-être aussi à cause d'un témoignage ambigu recueilli auprès du chauffeur Adriano DE SOUSA quant aux propos tenus par Phil SPECTOR lorsqu'il est sorti de sa demeure avec un revolver dans la main. Mais comment aurait-il fallu percevoir le : Je crois que j'ai tué quelqu'un devenu pour la défense de l'accusé : Je crois que quelqu'un a été tué. Des propos que le chauffeur étranger avait eu du mal à traduire. Par ailleurs, le jury avait-il été froissé par le fait que le célèbre producteur avait pu se payer les meilleurs experts et défenseurs et que ses membres aient voulu ne rien entendre des arguments avancés par la défense ? 

    L’homme, désormais âgé de 79 ans, est apparu dernièrement amaigri, son crâne dégarni n’étant plus couvert par les perruques qu’il a longtemps utilisées et qui sont interdites en prison. Condamné à dix-neuf ans de prison, il a été transféré dans une unité médicalisée de la prison de Stockton, mais les autorités californiennes n’ont pas précisé le mal dont souffrait SPECTOR en raison du secret médical. Probablement la maladie de Parkinson déjà visible dans le reportage ci-dessous. Reste que l'intéressé lui-même reste persuadé n'être pour rien dans ce qui a été présenté comme un meurtre et le reportage qui en a été tiré par Karl ZERO est assez complet et aide à comprendre. Certes, les nombreux travers du célèbre producteur ne l'auront pas aidé à se disculper ! Son goût pour les armes à feu et les stupéfiants non plus ! Il est également tout à fait possible que l'on ait voulu avec cette affaire condamner ses derniers excès ! Mais au vu des éléments mis en balance et des contradictions relevées d'un reportage à l'autre, l'affaire reste un véritable imbroglio et de là à ce qu'il y ait un troisième procès, tout reste envisageable !

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :