• Les télécom ou le grand malaise français

    Les télécom ou le grand malaise françaisAu moment même où les quatre plus grands opérateurs et fournisseurs d'accès Internet que sont BOUYGUES TELECOM, ORANGE, SFR et FREE se partagent un gâteau colossal, force est de constater que le domaine du téléphone est devenu aujourd'hui une véritable source d'empoigne ! Et que cette guerre économique acharnée qui oppose ces quatre miroirs de notre économie capitaliste, beaucoup d'usagers en font malheureusement les frais ! A tel point que l'Etat a dû condamner par un passé récent les quatre opérateurs pour entente illicite !

    Le reportage qui suit, même s'il a été conçu voici déjà quelque temps, aide à comprendre quels sont les multiples enjeux recensés dans le domaine du téléphone et quel poids pèse chacun des quatre grands groupes en présence. A plus forte raison lorsque survient l'insatisfaction des usagers et lorsqu'ils en arrivent à vouloir changer d'opérateur sans imaginer un seul instant quelle complexité va les attendre. En dehors de Stéphane RICHARD chez ORANGE, un grand commis de l'Etat qui a fait fortune dans l'immobilier, les trois autres dirigeants apparaissent comme les véritables propriétaires des entreprises créées. Avec, pour chacun d'eux, des parcours qui donnent une idée des réussites quelquefois passées qui auront contribué à faire de ces responsables ce qu'ils sont devenus au comble d'appétits démesurés. Ainsi avec Xavier NIEL de FREE, des débuts pas toujours réussis dans les sex shops où, après avoir réussi dans le minitel rose, puisqu'il se verra condamné en 2006. Ou, avec Stéphane RICHARD d'ORANGE des difficultés liés à son arrivée à la tête de l'ancien FRANCE TELECOM dues à un nombre de suicides élevé parmi un personnel à qui on semble demander beaucoup. Il paraît évident que le fait que l'Etat se soit désengagé de la téléphonie pose un problème, et non des moindres. Celui d'être face à des mastodontes qui, raisonnant en termes de mondialisation, sont à peu près prêts à tout, pour conserver leur clientèle et la France comptait à fin 2016 un peu plus de 73 millions de lignes, fixes comme mobiles. Même à s'endetter comme chez DRAHI de SFR, véritable loup de la haute finance, pour payer les dividendes versés chaque année aux actionnaires !

    Le document qui suit devrait vous permettre de trouver, qui sait, des solutions à vos multiples problèmes de désabonnement et d'éviter de succomber comme nous à des promesses non tenues, et comme celles affichées par BOUYGUES TELECOM dont le service après-vente est aujourd'hui totalement transparent et donc incapable de secourir un usager. Si ce n'est avec le secours d'un "plombier polonais" qui maîtrise très mal notre langue et qui ne sera donc pas en mesure de répondre aux doléances écrites. Ce qui pourrait certes être normal au sein d'une société où la tchatche a pris le pas sur beaucoup d'autres exercices de communication.

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :