• Léon Goldensohn, le confesseur de Nuremberg

    Léon Goldensohn, le confesseur de Nuremberg

    Léon Goldensohn, le confesseur de NurembergLes monstres nazis étaient-ils différents de ce que nous sommes ? Par des entretiens avec les dignitaires nazis programmés durant le procès de Nuremberg, Léon GOLDENSOHN (ci-contre avec son épouse et ci-dessus), psychiatre, s'était efforcé de comprendre quels étaient ces hommes. Médecin avant d'être Juif, il avait choisi de les écouter tout en consignant dans des carnets ce qu'il avait appris d'eux. Il avait l'intention d'écrire un livre mais il n'en n'eut pas le temps puisqu'il mourut prématurément à l'âge de cinquante ans, d'une crise cardiaque, le 24 octobre 1961. Des notes consignées dans des carnets survécurent et certains de ces carnets n'en furent pas moins dactylographiés sous la houlette de son frère une quarantaine d'années plus tard. GOLDENSOHN les avait conservés dans son appartement de New York jusqu'en 1950, puis dans sa maison de Tenafly.

    Le reportage qui suit a pu être réalisé grâce à ces carnets.

     

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :