• Jonathan Daval, le menteur pathologique...

     

    Jonathan Daval, menteur pathologique...

    Gray (Haute-Saône), fin octobre 2017... Le corps d'Alexia DAVAL, une jeune femme partie faire son jogging, est retrouvé carbonisé à quelques kilomètres de son domicile. Ce sont les certitudes des enquêteurs au terme des trois premiers mois d'enquête qui auront permis de faire éclater un début de vérité et de confondre celui qui était pourtant apparu éploré et dévasté lors d'une marche blanche organisée après le drame et les obsèques, un certain Jonathan DAVAL, l'époux d'Alexia. S'il apparaît que nous soyons encore loin de tout savoir et que d'autres éléments puissent apparaître, ce qui est certain c'est que le profil du meurtrier présumé interpelle. Car on aurait retrouvé à quelques kilomètres du lieu du crime un autre corps, celui d'un homme qui se serait donné la mort, et dont la disparition est encore floue. Jonathan DAVAL, empêtré dans ses mensonges, aurait-il fait appel à un tiers pour l'aider à transporter le corps de la jeune femme ? Et celui-ci aurait-il réellement participé à la macabre opération avant de se tuer ? Pour l'avocat des parents d'Alexia, Me Jean-Marc FLORANT, beaucoup de faits ne collent pas dans le dossier et les enquêteurs restent à la recherche d'un mobile. L'enquête promet d'être encore longue avant que le procès du menteur pathologique puisse avoir lieu, fin 2019. D'autant qu'il vient à présent d'incriminer son beau-frère Grégory GAY.

    L'émission CRIMES (extrait ci-dessous) diffusée sur le câble vient de réaliser un reportage sur cette affaire qui promet d'être aussi touffue que l'avait été et que l'est encore celle du meurtre du petit garçon retrouvé mort dans la Vologne à l'automne 1984.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :