• Claire Severac, ses affirmations sur la santé...

    Claire Severac, ses affirmations sur la santé...

    Claire Severac, ses affirmations sur la santé...Il suffit souvent que quelqu'un meure et que l'on soit confronté à une grave crise pour mieux mesurer les propos qu'il ou qu'elle avait tenus et dont on s'était souvent gaussé. Au point même de considérer le ou la disparue comme une complotiste mal dans sa peau toujours à la recherche du moindre scandale à dénoncer. Et des scandales, il y en aura eu quelques-uns de dénoncés jusqu'à ce qu'un jour de décembre 2016, le 26, Claire SEVERAC disparaisse. Mais qui parle encore de Claire SEVERAC aujourd'hui ? Au moment où nous affrontons ce qu'elle redoutait ? Plus grand monde depuis qu'a disparu une grande partie de ce qui la rattachait à son activité de journaliste et à ce qu'elle entreprenait régulièrement en qualité de lanceur d'alertes pour dénoncer ceux qui dirigent le monde et qui ont entrepris de nous rendre la vie impossible. Même si elle a laissé des livres qui ne seront jamais oubliés. Il faut cependant reconnaître à cette femme hors du commun une qualité admise de débatteur d'idées car elle était tout à fait capable de mener un débat et de répliquer aux attaques, mais peut-être aussi parce qu'elle était convaincue de ce qu'elle affirmait après avoir pris le soin de vérifier scrupuleusement ses données. Elle se défendait d'ailleurs lorsqu'on l'accusait de se plaindre, en soulignant qu'il n'y avait pas matière à parler de complot mais juste d'une entente de décideurs réalisée dans notre dos à nous les consommateurs. Un combat que d'autres lanceurs d'alertes ont repris depuis alors que nous avons à affronter un autre péril avec le COVID-19 sans être autant encouragés. Médiapart le reconnaît dans un article, Claire SEVERAC était quelqu'un de bien, qui cherchait à révéler tout ce qu'on nous cachait au nom du "secret des affaires" sur l'alimentation, les vaccins, les OGM, les ingrédients mis dans les aliments manufacturés : exhausteurs de goût, colorants, sucres, acides, tout ce qui est nommé par des E + 3 chiffres, provoquant des désordres monumentaux dans le corps de chacun, y compris cérébraux, sur la soi-disant infertilité des couples, sur le danger du tabac, sur les médicaments accélérateurs du désir sexuel comme le Viagra, etc. etc... 

    C'est Claire SEVERAC qui mentionnait voici quatre ou cinq ans des chiffres pour le moins évocateurs avec un nombre de cancers doublé en trente ans (250 000 nouveaux cas chaque année), un fruit ou un légume sur deux contenant des pesticides, près de 200 000 enfants mourant de maladies chaque semaine dans le monde avec un enfant sur 440 souffrant d'un cancer à 15 ans, l’eugénisme complétant un terrible tableau de ce processus de néo-nazification qui passe également aujourd'hui par le sacrifice programmé des plus vieux dans le cadre des objectifs poursuivis par la société BLACK ROCK pressentie en France pour être associée au dossier des retraites. Un processus qui la voyait citer des données tirées d'un ouvrage de l'un des conseillers américains les plus réputés : Zbigniew BRZEZINSKI quant à l'observation d'une règle des 20/80 impliquant que si 20% de la population avait accès à ce qu'il fallait, les 80% restants seraient des bouches inutiles. Il faut reconnaître que Claire SEVERAC s'était appuyée sur des affirmations solides, même si certaines se sont trouvées être contestées. Comme le fait que l'on s'en soit pris à la santé des populations en procédant à des épandages massifs de particules infimes d'aluminium par voie aérienne (les fameux chemtrails ou chemical trails) ou celui lié à l'influence des micro-ondes venues d'émetteurs qui nous transforment progressivement et encore aujourd'hui en zombies. Ce qui est sûr, avait-elle précisé, c'est que nous sommes de l'avis de beaucoup de ceux qui nous imposent un cadre d'existence, trop nombreux à polluer et à respirer et qu'il faudrait aller vers une dépopulation ! Et qui pourrait, s'indignait-elle, empêcher des gens comme Bill GATES d'acheter 25 000 ventres de mères porteuses et de fabriquer uniquement les êtres dont il aurait besoin en faisant appel à une manipulation génétique ! 

    Claire Severac, ses affirmations sur la santé...Nul doute que tout ce qui se trame autour du COVID-19 l'aurait intéressée au plus haut point, elle qui s'était scandalisée contre l'attitude des grands laboratoires, leur reprochant souvent de nous pourrir l'existence en nous prescrivant des médicaments loin d'être efficaces, dont les effets secondaires laissent toujours à désirer. Les ouvrages qu'elle a laissés témoignent de ses combats et aussi des oppositions qui se manifestaient autour d'elle. Pourtant Claire SEVERAC ne manquait pas de soutiens comme, par exemple, le docteur en sciences poliques Pierre HILLARD voire la cancérologue Nicole DELEPINE, qui fut un temps responsable de la pédiatrie à l'Hôpital Raymond Poincaré de Garches avant que le service soit fermé par la ministre Marisol TOURAINE. Une responsable ministérielle qui est loin d'être un modèle puisque c'est elle qui aura été l'une des responsables de l'arrêt de la fabrication des masques dont nous aurions aujourd'hui grand besoin et qui devrait être poursuivie également pour cette gestion catastrophe ! Aux côtés de la cancérologue Nicole DELEPINE, Claire SEVERAC s'était mobilisée pour soutenir les victimes de l'innommable vaccination contre le Gardasil et le Cervarix, dénonçant auprès du public dans de nombreuses vidéos cette arnaque sanitaire hors du commun qui mettait les enfants en péril s'insurgeant même que l'on puisse administrer à titre préventif des vaccins à des enfants qui n'en n'avaient pas besoin. Comme vous pourrez le voir dans l'extrait vidéo ci-dessous, elle regrettait avec Nicole DELEPINE que l'hôpital public soit mort depuis déjà longtemps et que les gens puissent accepter aussi facilement de se soumettre à ce qu'on décidait pour eux au plan médical. "Que notre président se balade en mobylette toute la nuit, si ça lui fait plaisir n'est pas le principal de mes soucis, clamait-elle. Mais, par contre, qu'on empoisonne mes enfants, mes petits enfants et tous les petits que je vois autour de moi, ça, ça m'emmerde. Mais, personne n'en parle !"

    Claire Severac, ses affirmations sur la santé...La question taraude encore bien des esprits quant à sa disparition soudaine et beaucoup se demandent si Claire SEVERAC n'aurait pas été assassinée ? Ce qui semble clair dans la plupart des esprits de ceux qui la soutenaient, c'est qu'elle gênait beaucoup trop de monde et que son décès assez rapide survenu en décembre 2016 est difficilement explicable. Pour aller contre un tel scénario, certains de ses détracteurs ont réagi peu après ces premières accusations en affirmant que cette femme n'avait aucune compétence scientifique pour avoir pu parler de ce dont elle s'est mêlée, notant aussi qu'elle avait commencé sa carrière en tant que chanteuse de "variétés" (photo en tête d'article), un job peu apte à procurer suffisamment de rigueur intellectuelle pour aborder ce qu'elle a évoqué. Pour eux, elle ne dérangeait personne. Pour quelqu'un d'autre en revanche, elle venait d'apprendre qu'elle était très gravement atteinte et qu'elle avait été empoisonnée probablement dès la fin août 2016. Il est vrai que des symptômes sont arrivés très brutalement début septembre alors que jusqu'à là, elle n'avait rien ressenti d'alarmant. Elle était certaine d'avoir ingéré un poison à l'occasion des conférences qu'elle donnait dans toute la France depuis la sortie en septembre 2015 de son livre sur les chemtrails, pensant au polonium, un poison indétectable même au compteur Geiger et à un cancer digestif aussi fulgurant qui avait effectivement peu de chances d'être naturel. Ce qui expliquerait que, dépressive, elle ait eu un mouvement d'humeur et qu'elle ait voulu supprimer ses travaux et commentaires sur Facebook. Elle avait cependant fait promettre à un proche qui s'était inquiété de tout cela, de ne parler à personne de ce qui lui arrivait et qui était l'un des seuls à savoir de ce qui la minait.

    Grâce à la fille de Claire SEVERAC et à ses efforts, son dernier ouvrage Crime alimentaire organisé a pu sortir quelques mois après son décès dans la maison d'édition qu'elle avait créée. L'un de ses amis Silvano TROTTA en parle dans un autre extrait vidéo rendant hommage aux travaux de Claire. 

     

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :