• Charles A Lindbergh, l'aviateur infidèle

    Charles A Lindbergh, l'aviateur infidèleHéros célèbre, coureur de jupons inarrêtable et aussi, faut-il tristement le rappeler, admiratif des thèses nazies sur leur politique raciale, Charles A. LINDBERGH a été le premier, à vingt-cinq ans, à survoler en solitaire, l'Atlantique entre New-York et Paris avant que les médias, sensibles devant un tel acte, ne commencent à harceler un homme qui aimait beaucoup vivre caché sans étaler sa vie privée, ni ce qu'il préparait. Comme en 1926, un an avant son exploit, une période pendant laquelle il avait tenté d'affronter les éléments pour la "Postale" sans se livrer, mais en retirant de l'opération un surnom qui ne le quittera plus, celui de "Lindy la chance". Il est vrai pour en revenir à son exploit de vol sans escale entre New-York et Paris, que la disparition précédente d'aviateurs confirmés comme NUNGESSER et COLI avait contribué à faire de sa tentative une véritable opération suicide, d'autant qu'il lui avait fallu alléger au maximum son appareil pour qu'il arrive à prendre son envol. Et aussi prévoir de rester éveillé une trentaine d'heures sans songer à récupérer ! Et pourtant, "Lindy la chance" parviendra à poser son Spirit of Saint-Louis à l'aérodrome du Bourget devant 150 000 personnes venues l'acclamer.

    L'enlèvement tragique en mars 1932 de son bébé que l'on retrouvera par la suite mort lui vaudra de s'exposer davantage au plan médiatique et de s'opposer aussi aux propres autorités de son pays. Parfois en livrant certains traits de sa personnalité qu'il avait cachés jusque-là. Car l'homme était impressionné par des concepts d'ordre qui l'avaient vu très vite être repéré par les nazis. Cautionnant l'eugénisme et une certaine forme de politique raciale, la décoration que lui avait remise Herman GOERING en 1938 avait précipité quelques mouvements d'humeur aux Etats-Unis. Mouvements qui le conduiront à en remettre une couche en septembre 1941 et à s'opposer plus directement à son Président Eleanor ROOSEVELT, aux Britanniques et... aux Juifs, devenant alors un véritable paria. Au point sans doute d'inciter LINDBERGH a mener ensuite une double voire une triple existence puisqu'il est aujourd'hui admis que l'aviateur ait eu plusieurs autres enfants avec d'autres femmes en dehors d'Ann MOROW, son épouse légitime. Comme d'autres nazis sensibles aux théories du "Lebensborn" d'Heinrich HIMMLER. Etait-ce la volonté d'accroître un patrimoine héréditaire qu'il jugeait irréprochable et à l'origine de ses prises de position sur l'eugénisme ? Les questions restent nombreuses sur un homme qui était encore moins disposé sur la fin de son existence à se livrer. En cachant même bien des aspects de sa personnalité à ses propres enfants ! 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :