• Alois Brunner, le bourreau de Drancy

    Alois Brunner, le bourreau de Drancy

    Alois Brunner, le bourreau de DrancyUn acharnement fanatique ! Tel aura été le monstrueux parcours d'un homme, Aloïs BRUNNER (ci-contre) qui sera, heureusement pour la mémoire de ses victimes, condamné à mourir en prison dans une des geôles syriennes d'un autre dictateur : Bachar el-ASSAD. Malgré les nombreuses demandes d'extradition déposées par la France du Président CHIRAC où il avait été condamné à mort par contumace après la guerre pour avoir envoyé des enfants à la mort. Il est difficile de reconnaître sur les dernières photographies prises de l'intéressé cet homme (ci-dessus) dont l'une des survivantes de Drancy, Françoise CHRISTOPHE, garde en mémoire cette voix monocorde à glacer le sang. Défiguré en 1961 à la suite d'un attentat israélien, il s'était réfugié en Syrie sous un nom d'emprunt et il avait, un temps, conseillé l'ancien président Hafez-el-ASSAD. 

    Aloïs BRUNNER était l'un de ses meilleurs éléments d'un autre grand criminel Adolf EICHMANN et ce dernier avait choisi de l'envoyer en France en mai 1943 au retour d'une mission d'extermination entreprise en Grèce. Avec l'intention de le nommer à la tête de ce qui était très vite devenu un camp de concentration : Drancy. Un camp où il avait entrepris de tout transformer pour en faire un camp de transit où des Juifs étaient condamnés à attendre leur transfert en train pour Auschwitz, en Pologne occupée. Sans qu'ils y meurent en trop grand nombre avant leur départ pour cet enfer. Pour compléter son équipe il avait fait appel à des nazis autrichiens d'une violence extrême. Notre ancienne ministre Simone VEIL en parlait encore avant de décéder car BRUNNER était venu les cueillir à Nice où la famille JACOB, comme beaucoup de Juifs, s'était établie avant guerre, bénéficiant entre 1940 et 1942 d'une sorte de protectorat italien, les Transalpins refusant de livrer aux autorités de la collaboration pétainistes ceux qui s'y étaient réfugiés.

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :