• 20 juillet 1944, 12h42... un attentat contre le Führer !

    20 juillet 1944, 12h42... un attentat contre le Führer !En cette chaude journée du 20 juillet 1944, alors que la réunion d'état-major prévue pour se tenir dans la "Tanière du Loup" d'Adolf HITLER a dû être avancée en raison de la visite attendue de Benito MUSSOLINI, personne n'imaginait encore à 12h42 que le Reich, son Reich de mille ans, risquerait de s'effondrer ! A cause de l'explosion d'une bombe au moment même où le maître de ce qui restait de la grande Allemagne avait prévu d'exposer à ses généraux ses ultimes plans de reconquête des territoires abandonnés à l'ennemi. Tant à l'ouest, en Normandie après le débar-quement qu'à l'Est où l'Armée rouge était désormais en passe de reprendre la main et d'avancer ! Et pourtant, c'est dans cet endroit perdu d'une forêt de l'est, dans cette Wolfschanze ou "Tanière du Loup" que s'est probablement joué l'une des pages les plus intéressantes de la Seconde Guerre Mondiale ! Car, si le Führer avait péri ce jour-là, tout aurait pu basculer et le pouvoir nazi s'effondrer, Klaus von STAUFFENBERG (photo ci-contre), l'un des organisateurs de l'attentat, ayant prévu dès l'explosion de quitter aussitôt l'endroit pour rallier Berlin et ses centres de décision ! Hélas pour eux, "le Fiancé de l'Allemagne" en sera quitte pour quelques blessures superficielles et l'un de ses tympans percés, et ils seront aussitôt arrêtés et exécutés les uns après les autres comme le montre un document réalisé avec le concours de quelques acteurs assez ressemblants ! Pour les historiens et les spécialistes de cette guerre, cette réunion d'état-major avec les plus hauts dignitaires de l'armée et GOERING aurait dû se tenir dans le bunker souterrain inachevé de la Tanière du Loup et non en surface dans le baraquement en planches où elle a finalement eu lieu. S'il en avait été ainsi, le souffle de l'explosion en sous-sol et à l'intérieur même de ce bunker aurait fait encore plus de dégâts que dans une vulgaire baraque en planches n'épargnant personne de ceux qui étaient présents ! Par ailleurs, il est admis qu'un seul des deux pains de plastic aient pu être glissés dans la serviette déposée aux pieds de la table de conférence et que cette serviette ait ensuite été déplacée parce qu'elle gênait.

    20 juillet 1944, 12h42... un attentat contre le Führer !Dès l'arrivée de Benito MUSSOLINI, le dictateur nazi se rendra en fin d'après-midi en sa compagnie sur les lieux de l'explosion afin de narguer un peu plus ceux qui avaient voulu une fois de plus attenter à sa vie. Le coup d'état devait permettre aux conjurés dont von STAUFFENBERG de renverser les nazis, de mettre fin à la guerre et de rétablir l'état de droit. Il n'en sera rien et HITLER, par téléphone, interviendra assez rapidement pour y mettre un terme, alors que son propagandiste Joseph GOEBBELS venait déjà d'être arrêté ! Il y verra, a-t-on dit, un signe de la Providence et comme l'obligation de poursuivre la tâche entreprise pour laquelle il s'était persuadé d'être missionné !

    Mais revenons, si vous le voulez bien, sur le fil de ces événements et sur cette journée d'été qui avait vu l'Allemagne nazie sur le point de changer de destin.

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :